Fête de la musique 2020 à Paris : Histoire, origine et images d’archives

Si la fête de la musique 2020 à Paris n’aura pas lieu, rien ne nous empêche d’en parler. Alors voici l’Histoire, l’origine et images d’archives de la fête de la musique ! A vos bloc-notes (et yukulélés).

Fête de la musique 2020 à Paris : Histoire, origine et images d’archives

Si la fête de la musique était une personne, ce serait sans aucun doute notre meilleure amie. Fête populaire par excellence, made in France, elle regroupe tout ce qu’on aime : musique, teuf et merguez à chaque coin de rue. 

Lancée en 1982 dans tout l’Hexagone par le ministre de la culture de l’époque, Jack Lang et Maurice Fleuret, journaliste mélomane, elle puiserait son inspiration chez Radio France Musique. Rien que ça. 

Jack Lang, première Fête de la musique, Paris, 1982, DR
Jack Lang, première Fête de la musique, Paris, 1982, DR

A l’origine, tout un chacun était invité à « montrer leurs/vos talents de musiciens et puis après vous pourrez aller faire la fête » expliquait Jacques Merlino sur Antenne 2 avant d’annoncer la première interview du Ministre à ce propos.

Fête de la musique : genèse

En 1976, Joel Cohen, musicien américain travaillant dans l’institution radiophonique française, a l’idée des « Saturnales de la Musique ». Une programmation musicale diffusée les 21 juin et 21 décembre, pour « fêter en musique les deux solstices » renseigne France Musique. La chaîne musicale continue : « il se trouve qu’à la même époque, le compositeur Maurice Fleuret est aux commandes d’une émission hebdomadaire sur France Musique ». 

Nicolas Vigier, Fête de la musique, 2009

Il se murmure donc que le futur Directeur de la musique et de la danse au ministère de la Culture (1981 – 1986) s’est inspiré de l’émission de Joel pour notre désormais traditionnelle Fête de la Musique. D’ailleurs, lors de la grande première le 21 juin 1982, le mot d’ordre et le nom étaient plutôt « Faites de la musique ! Fête de la musique ! ». De toutes évidences, force est de constater que nous avons bien répondu à l’appel. Chaque année, concerts gratuits, fanfares, orchestres, initiatives individuelles, dj set en plein air et autres tintamarres spontanés fleurissent dans tout Paris.

Palais Royal, première édition Fête de la musique, Paris, 1982, SIPA
Palais Royal, première édition Fête de la musique, Paris, 1982, SIPA
Fête de la musique : aujourd’hui

Même au delà de nos frontières. Aujourd’hui la Fête de la musique a fait plein de petits métisses. On la retrouve dans le monde entier : Istanbul, Wuhan, Pékin, Québec, Bogota, Etats-Unis…

Merci à tous de faire vivre cette chouette idée et à l’année prochaine ?

Fête de la musique : archives

Les premières (jolies) affiches de la Fête de la musique

  • 1982-1ere-affiche
  • 1983-Michel-Quarez
  • 1990-Wolinski
  • 2003-Andre-Francois