Dites bonjour à la maison close du 9e

  • 30
  •  

Puisque c’est tout ce qu’il nous reste, allons flâner dans les rues de Paris. Les trésors historiques et culturels de la capitale de l’amour se dévoilent à qui veut bien les titiller. Aujourd’hui direction les hauteurs du 9e arrondissement pour découvrir Madame Christine, maison close à Paris. Haut les corps !

À première vue ça ne saute pas aux yeux. Pourtant, l’incroyable façade du 9 rue de Navarin cachait en son sein un haut lieu de la prostitution parisienne. Madame Christine maison close à Paris, faisait le bonheur des plus libidineux. Vous entrez ?

Madame Christine maison close à Paris
Au 9 rue de Navarin, une ancienne maison close à Paris

Cet hôtel de plaisir n’en est pas un comme les autres. Menottes, colliers de fer, chevalets, gibets… On raconte dans le « Guide des maisons d’amour et des musées secrets » paru en 1935, que les plus ouverts d’esprit avaient le loisir d’utiliser toutes sortes d’instruments pour assouvir leurs désirs. Aujourd’hui, en admirant la superbe façade néo-gothique, on imagine mal qu’en face de l’actuel Hôtel Amour se jouaient des scènes SM tarifées… Les époques et le romantisme changent n’est-ce pas ?

Pour info, la rue Navarin a été ouverte le 7 octobre 1830 selon le guide de Michel Güet et la Mairie du 9e « Flânerie dans le 9e ».

D’ailleurs les promeneurs avisés peuvent y repérer plusieurs plaques et anecdotes historiques et culturelles. Au hasard pour vous donner une idée des fantômes célèbres qui se promènent dans cette calme rue perpendiculaire à la rue des Martyrs : Louis Desnoyers, Théophile Gautier, François Truffaut, Jean Renoir… Curieux revenez vite. On vous en parlera peut-être plus en détails sur Coolmag dans d’autres articles balades ! 

Madame Christine Maison Close à Paris
9, rue de Navarin – Paris 9e