Savez-vous que Belleville avait aussi son funiculaire ?

  • 2
  •  

Montmartrois belliqueux, mieux vaut détourner le regard car vous n’allez pas aimer la suite. . . La Butte Montmartre n’a pas le monopole des funiculaires de Paris. Et oui ! En tout cas jusqu’en 1924, Belleville jouissait aussi d’un funiculaire pour grimper sa colline. Retour sur les hauteurs de Paris en photos et sans efforts !

Voyez le tableau. Vous êtes Place de la République et Jourdain vous tend les bras. Mais pas question d’user ses guiboles à pied ou à vélo pour cet itinéraire incliné. Qu’à cela ne tienne, sautez dans le Funiculaire de Belleville pour vous laisser porter, les cheveux au vent et le nez en l’air. Tentant n’est-ce pas ? Attention à la marche en montant dans la rame ! 

1891 – 1924

Pendant 33 ans, les Parisiens en goguette empruntaient le tramway-funiculaire de Belleville pour zoner dans l’Est de Paris. Construit sur le système de câble-car de San Francisco, ce transport en commun d’antan est rapidement pris d’assaut. Pour preuve, en 1902, plus de 5 millions de voyageurs ont sillonné les rues rue du Faubourg du Temple et de Belleville à bord du système hybride ! Il reliait ainsi République à l’église Saint-Jean-Baptiste de Belleville en passant par un pont enjambant le canal Saint-Martin (recouvert seulement en 1907) sur un peu plus de 2 km. 

funiculaire de Belleville Paris
La cavalcade du Paris 1900

Malgré cet engouement certain, la Première Guerre mondiale et le manque d’entretien auront finalement raison du funiculaire de Belleville. Résultat, en 1924, il est remplacé par les autobus jaunes et verts Schneider H de la ligne de bus BF. Puis en 1935, la ligne de métro 11 est percée sur l’ancien itinéraire du feu funiculaire. La pente étant trop forte pour les bus de l’époque. Plus de chapeaux Haut de forme et robes Victoriennes pour gravir la colline Belleville entre « Répu » et Jourdain mais des appels de métros souterrains. Ainsi va la vie à Paris ! 

funiculaire de Belleville
If you’re going to Bellevilleeeeeee

Un tramway nommé folie

Pour la petite anecdote (à retenir lors des futures balades Bellevilloises), un accident notable survenu sur la ligne du funiculaire de Belleville est rapporté le 6 janvier 1906 dans différents journaux parisiens (La Lanterne, Le Temps). 

« Un très grave accident s’est produit hier matin, à six heures, sur la ligne du funiculaire de Belleville. Un train composé de deux voitures s’est emballé et a déraillé, après avoir parcouru à une allure vertigineuse la distance qui sépare le point de départ, à l’église de Belleville, jusqu’au boulevard de la Villette. Une vingtaine de personnes ont été plus ou moins grièvement blessées ; s’il était survenu à tout autre moment de la journée, alors que la circulation dans les rues parcourues par les voitures emballées est dans toute son intensité, cet accident aurait pu prendre les proportions d’une véritable catastrophe. »

funiculaire de Belleville-accident

Un autre accident est rapporté le 24 janvier 1914 dans Le Figaro. Ce jour, le funiculaire disparu cavale à toute berzingue sur le faubourg du Temple à cause d’un câble rompu. 

Aïe.

Les vestiges du funiculaire de Belleville à Paris 

Aujourd’hui il ne reste du funiculaire de Belleville que les armoiries de Paris posées sur l’immeuble à l’angle de la rue Belleville et la rue Melingue. Le blason de Paris immortalise ainsi l’emplacement du dernier dépôt des rames du tramway-funiculaire, au 101 rue de Belleville.

La prochaine fois que vous passez dans le coin, gardez les yeux ouverts !