Où trouver de l’eau gratuite à Paris : la carte des fontaines en libre-service

  • 8
  •  

Ok, on ne meurt ni de soif ni de chaleur cet été 2021 à Paris. Mais une bonne balade et/ou visite de la capitale nécessitent toujours de bien s’hydrater, sur ça on est d’accord. Nul besoin de faire un dessin ou d’être Greta pour savoir qu’une bonne gourde à remplir encore et encore vaut mille bouteilles d’eau minérale en plastique. Alors pour ne pas frôler la déshydratation, l’insolation ou la fin de notre planète Terre, voici la liste des fontaines d’eau à Paris en libre-service. En prime, quelques anecdotes historiques en cascade pour frimer la gorge pleine. 

Paris compte quelques 1 200 fontaines d’eau potable gratuites dont 17 de fontaines pétillantes contre une centaine seulement à Berlin, par exemple. Ce serait vraiment dommage de préférer le plastique à notre bonne vieille rafraichissante eau de Paris n’est-ce pas ? Comme la ville est sympa, elle a même créé la carte des fontaines d’eau à Paris. Profitez-en, il parait que « dans trente ans y’en aura plus ». 

Des fontaines gorgées d’Histoire(s)

Parce qu’on a toujours soif d’Histoire chez Coolmag, voici 3 choses à savoir sur les fontaines à boire de Paris.

L’une des trois premières fontaines publiques de Paris date du XIIIe siècle et vous la connaissez tous ! La fontaine des Innocents puisait alors son eau de l’aqueduc de Belleville et trônait à l’angle des rues Saint-Denis et rue Berger. 

Aquarelle de Jean-Baptiste Maréchal montrant la fontaine vers 1800 avec son bassin carré.

Les fontaines Wallace font partie intégrante du paysage parisien et sont l’un des emblèmes de la Ville Lumière depuis la première installation en 1872. Contre toute attente, on doit ces petites merveilles à un Anglais nommé Richard…Wallace.

Exit les traditionnelles bouteilles de Badoit, Perrier et tutti quanti grâce aux 17 fontaines à eau pétillante en libre-service dans tout Paris. La première du genre en France a fleuri en 2010 dans le jardin de Reuilly

Voilàààà vous savez presque tout sur l’eau de Paris. Plus aucune chance de clamer « fontaine je ne boirai pas de ton eau! ». 

Photo de couverture : © Céline Harrand