150 artistes investissent Montmartre lors d’un week-end d’exposition exceptionnel !

  • 181
  •  

Plus de 150 artistes répartis dans 4 salles sur 3 étages pour fêter comme il se doit les retrouvailles entre le public et les artistes. Et pas n’importe lesquels. L’exposition « L’expo des 150 » à Montmartre, initiée par l’illustre mensuel « Le Chat Noir », invite un florilège d’artistes de tous bords à faire valdinguer la Villa Radet. Plus qu’un week-end festif et arty, l’évènement se veut symbolique et revendicatif. Du choix des exposés au lieu même, rien n’a été choisi au hasard. Pas de doute, on est bien à Montmartre.

Pour sûr que la Villa Radet vous a déjà fait de l’œil. Perchée sur notre Butte préférée, l’ancien abreuvoir de Montmartre accueille une dépendance de la Cité internationale des Arts. Bonne nouvelle pour les autres, la maison, d’ordinaire fermée au grand public, ouvre ses portes exceptionnellement le week-end du 21 au 24 mai 2021 pour « L’Expo des 150 » à Montmartre. L’occasion de (re)découvrir l’imposant bâtiment et plus de 150 artistes après plusieurs mois d’abs(tin)ence. Et plus si affinités…

Noty Aroz, John Hamon, Mais oui tu es belle, Achbé, Gaspard Delanoë, Nella Fauve, Jef Aerosol, Nicolas Sage… Au total, plus de 150 artistes pluridisciplinaires sélectionnés après un appel aux artistes, 5 performances et une fresque collaborative assouviront notre manque de rendez-vous culturels des mois passés. Si l’idée est superbe, « L’expo des 150 » est aussi une démonstration de force.

59rivoli-gaspard-delanoe
Musée Igor Balut, Gaspard Delanoë, 59Rivoli

L’Expo des 150, un Salon des Refusés 2021

À l’instar de la mouvance alternative du Salon des Refusés (mai 1863), initié par Napoléon III et Charles Baudelaire, « L’expo des Cent Cinquante » se veut à contre-courant de la bien-pensance manichéenne des grandes institutions culturelles. 

« Nous souhaitons, à cette occasion, pallier aux institutions culturelles qui, selon moi, manquent à leur principal objectif : l’accessibilité aux Arts et donc aux Artistes. En refusant la visibilité à certains artistes, ils entrent dans une sélection, choisissent ce que sont les Arts et surtout ce qu’ils ne sont pas. Les institutions culturelles ne s’attachent donc plus à une juste et bonne représentation de la diversité culturelle contemporaine mais se sont approprié le pouvoir que seul le public a toujours eu et doit continuer d’avoir : faire ou non d’un individu, un artiste. Alors, faire entrer les Arts dans un lieu d’exposition dépendant du Ministère de la Culture, qui devrait donc être publique, mais qui lui demeure interdit, c’est tout un symbole. » s’épanche Romain Nouat, re-fondateur du Journal Le Chat Noir.

S’en (re)mettre plein les mirettes, découvrir un lieu fermé au public, casser les codes préétablis ou simplement nous croiser au hasard des couloirs. Vous trouverez bien une raison de grimper à cette exposition du printemps 2021 à Paris.

Une petite déception tout de même : ne pas pouvoir buller dans le jardin de la maison, aussi confidentiel que fourni. 

L’expo des Cent Cinquante
Villa Radet Montmartre
16, rue Girardon – Paris 18e
Du 21 au 24 mai 2021

Ambra Pelletier, commissaire de l’expo